Quand le corail fait surface

Vous êtes ici

#Image commentée

Publié le 9 octobre 2006

Le 26 décembre 2004, l'un des plus graves tremblements de terre jamais enregistrés a frappé au large de l'île de Sumatra en Indonésie. Les fonds marins se sont soulevés en certains endroits, affaissés en d'autres, générant des tsunamis catastrophiques qui se sont propagés pour aller percuter les côtes de l'Indonésie au Myanmar, du Bangladesh au Sri Lanka, jusqu'aux côtes africaines en Somalie, causant la mort de centaines de milliers de personnes (voir notre article sur le Tsunami).
L'analyse d'images satellites avant et après la catastrophe a démontré une modification permanente du niveau des fonds marins à la jonction de la plaque indo-australienne et de la sous-plaque birmane.

Images de l'île Andaman du Nord acquises avant et après le séisme par le capteur 
ASTER (Advanced Spaceborne Thermal Emission and Reflection Radiometer) 
embarqué à bord du satellite Terra de la NASA. 
Cliquez sur les images pour les visualiser en pleine résolution sur le site Earth Observatory

Ces images ASTER de l'île Andaman du Nord montrent clairement que le séisme a provoqué l'élévation des récifs coralliens jusqu'à leur émergence. L'utilisation du système VNIR (Visible and Near Infrared) enregistrant dans le vert, le rouge et le proche infrarouge, permet de discriminer très nettement l'eau (en bleu), la végétation (en rouge) et les zones émergées de corail ou de sol nu (en blanc).

Avant le séisme, le récif submergé apparaît comme un halo bleu clair entourant l'île. Sur l'image plus récente, le corail apparaît blanc ou rougeâtre, attestant de sa remontée hors de l'eau. Les teintes rosées suggèrent que le corail mis à nu est mort et qu'il est colonisé par les algues. 

Plus d'infos

Article complet "Rise and Fall: Satellites Reveal Full Length of Tsunami-Generating Earthquake" sur le site Earth Observatory