L'observation de la Terre en Belgique

Vous êtes ici

Petite nation par sa taille, la Belgique a toujours eu de grandes ambitions dans le domaine de la télédétection et s’est positionnée à l’avant-garde de cette discipline en Europe. Fondatrice de l'ESA en 1975 aux côtés de 9 pays européens, elle a rejoint la France en 1977 lors du lancement de SPOT, le premier programme européen d’observation de la Terre . 

La Belgique soutient le développement de technologies de télédétection au travers de l'Agence spatiale européenne (ESA) et des programmes bilatéraux. Le développement d’applications et le support à l'utilisation scientifique des données de télédétection sont, pour leur part, encouragés depuis 1985 par une série de programmes nationaux de recherche en observation de la Terre.

Une capacité de recherche nationale en télédétection

Le premier programme, TELSAT 1, avait pour objectifs la création d’une capacité de recherche belge en télédétection et l’exploration des possibilités offertes par l'imagerie SPOT pour l'agriculture, la sylviculture et la cartographie. Au fil des années et des programmes successifs, l'accent a de plus en plus été mis sur le développement d'applications, l'interaction avec les utilisateurs, le transfert de connaissances vers l'industrie et les administrations publiques, la visibilité internationale des résultats des recherches, la formation et l'éducation.

Aujourd'hui, à mi- terme du programme STEREO III, la Belgique rassemble une communauté dynamique de chercheurs répartis dans plus de 20 laboratoires de télédétection et spécialisés en analyse et traitement des données, au niveau analytique ou au service d’études dans un large éventail de domaines thématiques : agriculture, pollution atmosphérique, protection des côtes, épidémiologie, gestion forestière, études des régions polaires, gestion des risques, dynamique urbaine, surveillance de la végétation, qualité de l'eau...

Le paysage belge autour de STEREO

Ce site Web est une initiative du programme STEREO III, notre programme phare de recherche en télédétection. A côté de la recherche, la Belgique participe bien sûr à d'autres activité de télédétection. Complémentaires à l'importante communauté scientifique, de nombreuses petites et moyennes entreprises sont actives dans des domaines qui vont du développement d'applications au traitement et à la distribution de données, en passant par la conception de capteurs, la création de plateformes et les opérations de mission. Par ailleurs, d'autres initiatives fédérales ou des entités fédérées permettent le financement de recherches ayant un lien avec la Télédétection.