Ampleur des dégâts aux îles Samoa

Vous êtes ici

#Image commentée , #Earthquake , #Disaster

Publié le 15 octobre 2009

Le 30 septembre dernier, un tremblement de terre sous-marin d’une magnitude de 8 sur l’échelle de Richter, a déclenché une série de tsunamis qui ont balayé plusieurs îles du Pacifique Sud. L’épicentre, situé à environ 200 km au sud de la capitale des îles Samoa (Apia), est proche de la jonction entre les plaques pacifique et australienne, au sein de la fosse des Tonga. Cette fosse océanique, qui atteint 10 882 mètres de profondeur, est l’une des zones volcaniques les plus actives au monde.

Des vagues atteignant 3,5 m de haut se sont abattues sur les îles Savai’i, Upolu (Samoa occidentale) et Tutuila (Samoa américaines), dévastant les côtes et tuant 200 personnes.

Source: NASA Earth Observatory

Cette image ASTER du 12 octobre permet, en comparaison d’une image acquise en 2004, de constater l’ampleur des dégâts. 

Les zones côtières risquent d’être, à l’avenir, plus vulnérables encore face aux catastrophes naturelles telles que les tsunamis. Le développement urbain, l'érosion côtière, la destruction des protections naturelles comme les mangroves ou les récifs de corail, et l'élévation du niveau des océans sont autant de facteurs d’augmentation des risques pour les états côtiers, et plus particulièrement pour les îles qui, contrairement aux Samoa, sont des îles de basses altitudes.

Si vous désirez en savoir plus sur le thème de l’élévation du niveau des océans, visitez la page "Des îles menacées" développée en complément d’information au poster "10 years of Imaging Oceania".

Plus d'infos: Charte internationale Espace et catastrophes majeures