De nouvelles données Sentinel-5P sur la qualité de l'air en 2022

#STEREO, #Pollution de l'air, #Terrascope, #Données et outils

Published on 24 février 2022

Depuis 2019, le BIRA-IASB et le VITO collaborent pour fournir des cartes maillées de la qualité de l’air basées sur des données Sentinel-5P TROPOMI quotidiennes, mensuelles et annuelles. Depuis janvier 2021, des données Sentinel-5P sur la qualité de l’air pour le dioxyde d’azote (NO2) et le monoxyde de carbone (CO) sont publiées via les services Terrascope. Terrascope a le plaisir d'annoncer que cette offre de produits de données Sentinel-5P TROPOMI sera élargie et que de nouveaux produits sur la qualité de l’air seront mis à disposition plus tard cette année:

  • methane (CH4)
  • formaldéhyde (HCHO)
  • dioxyde de soufre (SO2)

Ces produits intéresseront divers utilisateurs, notamment le grand public, les autorités sanitaires, les climatologues et les décideurs.

Suivi de l’augmentation du méthane atmosphérique

Le méthane (CH4) est un gaz à effet de serre puissant qui est émis à la fois par des sources naturelles (par exemple, les zones humides, le dégel du pergélisol, le bétail) et anthropiques (par exemple, l’industrie pétrochimique, les mines de charbon, les décharges). Le méthane est un puissant gaz à effet de serre: sa capacité de captation de la chaleur est d’environ 30 fois supérieure à celle du dioxyde de carbone (CO2), mais sa durée de vie dans l’atmosphère n’est que d’environ 10 ans, contre des centaines d’années pour le CO2. En raison de l’augmentation de la température mondiale induite par l’homme, ses effets (par exemple, l’augmentation du dégel du pergélisol) ont entraîné une augmentation du taux de croissance du méthane atmosphérique au cours des 2 dernières années, comme l’a récemment rapporté le Copernicus Climate Change Service (C3S). Par conséquent, surveiller l’augmentation du méthane atmosphérique, ainsi que toute réduction future (par exemple, en réponse aux mesures politiques) grâce aux observations TROPOMI est d’une importance primordiale. Des produits correspondant aux moyennes quotidiennes, mensuelles et annuelles pour le méthane seront mis à disposition.


 

Produits de données sur le formaldéhyde pour soutenir les études climatiques

En plus des données moyennes pour le méthane, Terrascope fournira également des produits sur le formaldéhyde (HCHO). Le formaldéhyde est produit comme gaz intermédiaire dans la plupart des chaînes de formation chimique qui produisent du CO et finalement du CO2. De plus, c’est un indicateur de la présence de certains composants impliqués dans la production d’ozone (O3) toxique. Dans les régions tropicales, le formaldéhyde est principalement présent via les processus de combustion de la biomasse, alors que dans les régions tempérées, il provient d’activités anthropiques (ex. trafic et industrie). La détection est très pertinente dans les études climatiques pour surveiller ces changements d’émissions anthropiques, entre autres.

Le dixyde de soufre

Le dioxyde de soufre (SO2) pénètre dans l’atmosphère terrestre par des processus naturels et anthropiques. Environ 70% du SO2 provient d’activités anthropiques (par exemple l’industrie et la navigation), le reste provient de ressources naturelles, par exemple l’activité volcanique (voir l'article sur l’éruption du volcan Cumbre Vieja à La Palma en 2021). Les impacts vont de la pollution à court terme aux effets à long terme sur le climat à l’échelle locale et mondiale. Les utilisateurs auront accès à des produits correspondant aux moyennes quotidiennes, mensuelles et annuelles pour le dioxyde de soufre.

TROPOMI SO2 vertical column density (upper left), IASI SO2 plume height (lower left), and SEVIRI Volcanic Ash composite (right). The Cumbre Vieja location is indicated in the right panel by the red triangle, the various false-color composite interpretations are indicated to the right. The time tags in the TROPOMI and IASI panels denote the satellites’ overpass times (in UTC) at the given locations.
VITO Remote Sensing - La Palma - Cumbre Vieja from VITObelgium on Vimeo.

Le dioxyde d’azote à l’échelle européenne

En 2022, en collaboration avec le BIRA-IASB et le Royal Netherlands Meteorological Institute (KNMI), Terrascope commencera également à développer un produit de données NO2 à l’échelle européenne. L’algorithme KNMI utilise les données du service de surveillance atmosphérique Copernicus (CAMS) avec une résolution horizontale et verticale améliorées, ce qui permet d'obtenir des données TROPOMI NO2 plus précises que le produit opérationnel actuel. Le nouveau produit européen de données NO2 sera disponible via Terrascope en 2023.

Source: Terrascope