Le Merapi gronde

Vous êtes ici

#Image commentée , #Volcans

Publié le 12 juin 2006

Ces derniers jours, les autorités indonésiennes ont procédé à l'évacuation de milliers de personnes supplémentaires habitant les flancs du volcan Merapi, au coeur de l’île de Java.

Situé au point de rencontre des plaques indo-australienne et eurasienne, sur la ceinture de feu, le Mont Merapi est un stratovolcan au volcanisme explosif culminant à près de 3000m. Considéré comme le volcan le plus actif d'Indonésie et l'un des plus actifs du monde, il produit de périodiques nuées ardentes ou coulées pyroclastiques (phénomènes d'avalanches, le long des flancs du volcan, d'un mélange de gaz brûlant, de lave incandescente et de nuage de poussières pouvant atteindre la vitesse de 200 km/h et des températures entre 500 à 1200°C). Le Merapi étant situé à moins de 30km de la ville de Yogyakarta, ce sont environ 1,3 million d'habitants qui vivent sous la menace d'une explosion ou d'un effondrement du dôme.

Le 27 mai dernier, un séisme de magnitude 6.3 sur l’échelle de Richter a frappé l'île à proximité de la même ville de Yogyakarta, causant la mort de plus de 6 000 personnes et faisant plus de 600 000 sans-abris. L’activité volcanique du Merapi, déjà importante depuis le mois d'avril, s'est intensifiée depuis. Un dôme formé de lave pâteuse au sommet du volcan a presque doublé de volume, recouvrant presque tout le cratère. Une crête formée par une éruption précédente s'est écroulée au sommet du volcan, exposant davantage les habitants aux coulées de lave et aux nuées ardentes.

Ce 8 juin, la « Montagne de feu », comme l'appellent les Indonésiens, a craché la plus volumineuse nuée ardente depuis le relèvement du niveau d'alerte mi mai. Cette nuée a dévalé près de cinq kilomètres sur le flanc sud-est du volcan, provoquant des mouvements de panique des villageois.

Images du volcan Merapi acquises par le capteur IKONOS le 11 mai 2006 (à gauche) et par le capteur ASTER (Advanced Spaceborne Thermal Emission and Reflection Radiometer) embarqué à bord du satellite Terra de la NASA le 6 juin 2006 (à droite). Cliquez sur les images pour les télécharger en pleine résolution sur le site Earth Observatory.

L'image de gauche a été acquise par le capteur très haute résolution IKONOS le 11 mai 2006. Il s'agit d'une image en couleurs vraies où sont bien visibles les sillons et coulées provoqués par les éruptions passées. Le bas des pentes est densément recouvert de végétation, celle-ci se raréfiant à mesure que l'on se rapproche du sommet.

L'image de droite a été acquise par le capteur ASTER du satellite Terra de la NASA le 6 juin 2006. Il s'agit d'une image fausses couleurs où les nuages apparaissent en blanc, les plumes volcaniques en gris et la végétation en rouge. Plus la végétation est luxuriante, plus le rouge est vif. Les sols volcaniques étant très fertiles, ces régions attirent les populations désirant cultiver la terre et élever le bétail, malgré les risques.

Plus d'infos

Site Earth Observatory :
image IKONOS
image ASTER