Littoral namibien

Vous êtes ici

#Image commentée

Publié le 14 avril 2005

Image en vraies couleurs acquise le 2 avril 2005 par 
l'instrument MODIS à bord du satellite Terra.

 

Le littoral namibien est une riche mosaïque de couleurs et de textures qui s'étend sur plus de 1.500 kilomètres le long de l'Afrique du sud-ouest. Cette image en montre l'une des portions les plus spectaculaires, les parties méridionale et centrale du désert de Namib, le plus vieux désert du monde. Des dunes géantes de sable orange, qui peuvent atteindre 800 mètres de hauteur, dessinent des ondulations visibles sur l'image à 500 m de résolution.

Pour agrémenter le tableau, un dégradé de turquoise-bleu jaillit du noir de l'Océan Atlantique Sud. Le courant maritime froid de Benguela provoque un "upwelling", càd une remontée d'eaux froides des profondeurs de l'océan vers la surface. Ces eaux riches en nutriments permettent un développement rapide de la flore marine, comme le phytoplancton, celui-ci donnant à l'eau une couleur bleu-vert. Le phytoplancton ne vit que quelques jours et lorsque ces organismes meurent, ils sombrent au fond de l'océan où ils s'accumulent. Plusieurs types de bactéries interviennent dans la décomposition du phytoplancton. Certaines d'entre elles consomment de l'oxygène dans ce processus. La totalité de l'oxygène dissous au fond de l'océan peut ainsi être épuisé. À ce stade, d'autres types de bactéries qui utilisent le soufre commencent à se développer. La décomposition du phytoplancton par ces bactéries anaérobies dégagent du sulfure d'hydrogène qui bouillonne périodiquement du fond de l'océan vers la surface. Lorsque le sulfure d'hydrogène rencontre une eau riche en oxygène, une réaction chimique se produit qui le transforme en soufre. Les premières étapes de cette réaction produisent un composé blanc donnant à l'eau une teinte vert laiteux comme sur cette image. La transformation complète en soufre donnera une couleur plus verte, mélange du soufre jaune et de l'eau bleue.