Sentinel-2B rejoint son jumeau en orbite

Vous êtes ici

#Image commentée , #Sentinel , #Copernicus

Publié le 7 mars 2017

Cette nuit, le satellite Sentinel-2B a été lancé avec succès de la base de Kourou en Guyane française, propulsé par une fusée Vega. Un peu moins d'une heure après le décollage, le satellite a été placé sur son orbite héliosynchrone à 786 km d'altitude, à 180° de son jumeau Sentinel-2A.

Sentinel-2B  est le 5e de la famille des satellites Sentinel dédiés à la récolte de données satellitaires pour l'ambitieux programme européen d'observation de la Terre Copernicus. Après les jumeaux Sentinel-1A et B équipés de radars et Sentinel-3 A doté d'instruments sophistiqués pour observer les océans et les terres émergées, Sentinel-2B vient épauler Sentinel-2A déjà au travail depuis le 22 juin 2015.

La base de Kourou, à partir de laquelle Sentinel-2B a été lancé, est observée ici par son frère, Sentinel-2 A. Visible dans le coin supérieur gauche de l'image, la zone de lancement est située à environ 15 km de la ville éponyme, que l'on distingue nettement dans le coin inférieur droit de l'image. Cliquez sur l'image pour la visualiser en haute résolution sur le site de l'ESA.

Ensemble, ces deux satellites permettront d'obtenir tous les 5 jours une couverture complète de la planète entre les latitudes 84°S et 84°N. Les imageurs à leur bord sont capables de scanner la surface de la Terre dans 13 bandes spectrales et de fournir des images à 10 m de résolution avec une fauchée de 290 km.  La combinaison haute résolution spatiale, haute résolution spectrale, répétitivité élevée et large fauchée fait de Sentinel-2  une mission sans précédent. Une petite révolution qui devrait profiter à l'agriculture et à la sécurité alimentaire, à la surveillance de l'état des forêts, à la gestion de catastrophes naturelles ou de crises, au suivi des pollutions des lacs et eaux côtières, à la surveillance de l'évolution des villes ou la cartographie des zones inondables... D'autant que l'intégralité des données acquises par les satellites Sentinel sont mises à disposition de tous gratuitement.

Pour préparer la communauté scientifique, les administrations, les entreprises et les particuliers intéressés à l'exploitation de ces données, la Politique scientifique fédérale a organisé en collaboration avec l'ESA l'événement The Bright Side of Remote Sensing. Vous pourrez retrouver un compte-rendu de cette journée dans le prochain Science Connection.

Plus d'infos:

Lancement du deuxième satellite du programme Copernicus offrant une vision polychrome(ESA) 
ESA Sentinel online
Copernicus - Europe's eyes on Earth
Copernicus Open Access Hub