Incendie dans les Fagnes

Vous êtes ici

#Image commentée , #Incendies , #Belgique , #Spot

Publié le 3 mai 2011

L'incendie qui a ravagé les Hautes Fagnes les 25 et 26 avril est le plus important que la région ait connu. Plus de 1 300 ha de végétation ont été détruits, soit près d'un tiers des 4 500 ha classés en réserve naturelle. Pour ceux qui ont du mal avec les unités de superficie, cela correspond à environ 2 000 terrains de football.

Quelques jours auparavant, le drapeau rouge indiquant l'interdiction d'accès à la réserve, avait été hissé. En effet, en cette fin d'hiver, la végétation qui n'avait pas encore pu se renouveler a été soumise à une sécheresse importante, créant des conditions propices à des départs de feu. Les vents très forts ont contribué à la propagation rapide des flammes, mais ont également maintenu cette propagation en surface, protégeant les tourbes.

L'incendie n'a heureusement fait aucune victime et les conséquences sur la faune et la flore devraient être relativement réduites. Si les conditions sont favorables, c.à.d. s'il pleut, la végétation pourrait se régénérer en quelques semaines.

La cellule de crise du SPF Intérieur a activé le service européen GMES SAFER. Ce service de réponse aux situations d’urgence permet d'obtenir une cartographie rapide basée sur des données acquises par les satellites d’observation de la Terre.

Carte d'extension des zones brûlées produite le 2 mai 2011 pour le service européen GMES SAFER. 

Cette carte d'extension des zones brûlées a été obtenue par analyse semi-automatique d'une image SPOT 5 (résolution spatiale 2,5 m) de Bois Roslin acquise le 1er mai 2011. La délimitation de la superficie touchée a été surimposée sur un fond d'image Quickbird à 0,6m de résolution spatiale.

Plus d'infos:

SAFER - Fires in Belgium