Exploitation minière et environnement

Vous êtes ici

L’un des principaux producteurs miniers au monde

L’Australie fait partie des cinq plus grands producteurs de la plupart des mineraux importants sur le marché mondial. La production minière a constamment progressé ces dernières décennies. Entre 2002 et 2007, elle a connu une augmentation de 20%.

L'Australie est le premier producteur mondial de bauxite et d’oxyde d'aluminium, d’ilménite, de rutile et de zircon, de rutile synthétique et de tantale. C'est le deuxième producteur d'or, de minerai de fer, de plomb, d’uranium, de diamants (en poids) et de zinc; le troisième producteur d'argent et de nickel; le quatrième producteur de charbon noir et de manganèse; et le cinquième producteur d'aluminium, de cuivre et de lignite.

Un aperçu des projets miniers en cours en Avril 2007 - Source: Minerals industry factsheet

La contribution de l'exploitation minière à l'économie australienne

Au cours des années 1900, la contribution de l’industrie minière au produit intérieur brut (PIB) s’élevait à 10 %. Le secteur était dominé par la production d'or et, en moindre mesure, de cuivre, de plomb et de charbon. Il a connu un déclin à la fin de la ruée vers l’or et a commencé à se relever vers la fin des années 60.

Entre 1961 et 1971, la production de minerai de fer s’est envolée de 5 à 57 millions de tonnes tandis que la production de charbon passait de 41 à 73 millions de tonnes. La production de minerai de fer et de charbon a continué à s’accroître au cours des années 80, principalement à cause de la demande élevée pour l'exportation. Aujourd'hui l'exploitation minière contribue pour environ 5,6% au PIB de l'Australie.

L'Australie est le plus grand exportateur mondial de charbon, d’oxyde d'aluminium, de minerai de fer, de plomb et de zinc, et le deuxième plus grand exportateur d’uranium. Environ deux tiers des exportations sont destinées aux pays asiatiques. En 2007, les exportations de ressources minérales représentaient 60% du commerce total de marchandises de l'Australie. Entre 2002 et 2007, les exportations de minéraux pour l’industrie se sont élevées à 300 milliards de dollars australiens (A$).

Pour la plupart des ressources minérales, les taux actuels de production pourront être maintenus pendant encore plusieurs décennies.

L'exploration minière australienne continue de s’accroître. En 2007, les dépenses liées à ce secteur ont augmenté de 41% pour atteindre 2061 millions de A$. Cette augmentation est liée à la forte hausse des prix de nombreux minéraux, due à la peur anticipée d’une forte hausse de la demande, particulièrement en provenance de la Chine.

Indices de production des mines australiennes (proportionnellement à 1997-1998) - Source: Australian Mineral statistics, June quarter 2008, ABARE 2008

Le coût environnemental

Toute exploitation minière implique inévitablement une altération de l'environnement naturel. Certains aspects de l’exploitation minière affectent l'environnement immédiat tandis que d’autres ont un effet plus global comme la contribution aux émissions de gaz à effet de serre.

Pollution du sol et danger pour la biodiversité

Les déchets produits par l’activité minière peuvent contaminer les cours d’eau ou s’infiltrer dans les sols et donc polluer gravement l'environnement. Beaucoup de terrils ne sont pas aménagés et sont simplement constitués par l’accumulation des résidus et sous-produits de l'exploitation minière. Selon le type de procédé d’extraction, ces terrils peuvent contenir des composés acides ou caustiques, des métaux lourds ou du cyanure, qui rendront généralement le terrain impropre à toute autre utilisation future. Les carrières peuvent être contaminées par des eaux acides, qui peuvent éventuellement contenir des concentrations élevées en métaux lourds dissous et qui s’infiltrent dans le sous-sol. Sans mesures de réhabilitation étendues, ces zones resteront polluées et donc impropres à une quelconque utilisation future.

L'exploitation minière peut également constituer une menace pour la biodiversité. L’amputation de la faune et la flore des sites miniers provoque des blancs dans la chaîne alimentaire pour les animaux restants, ainsi que des problèmes de recolonisation par les plantes après que l'exploitation minière ait cessé.

L'impact des mines sur le paysage, Argyle Diamond Mine, Kimberley, Australie - Source

Déclaration des impacts environnementaux et mesures de réhabilitation

Afin de minimiser les dégâts environnementaux, les compagnies minières sont désormais tenues de réaliser des déclarations d’impacts environnementaux (ou EIS pour ‘Environmental Impact Statement’) et de prévoir la réhabilitation des sites miniers.

Un EIS est un rapport destiné aux décideurs et qui expose les effets prévisibles d'une action ou d'un projet futur sur l'environnement. Toute action qui mettrait en danger ou qui entraverait la réinsertion d'une espèce endémique ne doit pas être poursuivie.

La réhabilitation d'un ancien site minier est généralement un processus en plusieurs phases, qui débute avant l'exploitation minière, par la récolte de graines de plantes, qui pourront être ressemées plus tard. Après la phase d’exploitation, la végétation repoussant spontanément est arrachée et le terrain est mécaniquement remodelé pour ressembler au paysage d’origine. Une couche de sol traitée avec des engrais est souvent ré-étalée sur la surface et une couverture de graminées et de légumineuses endémiques est semée. Dès que la couche superficielle du sol est stable, des arbres et des buissons indigènes peuvent être plantés (en respectant les mêmes densités de plantation que dans le paysage originel).
Si le processus de réhabilitation est un succès, il restera très peu de traces visuelles de l’ancienne mine. La nature aura néanmoins besoin de beaucoup de temps avant d’atteindre une abondance et une diversité végétales semblables à celles des zones restées vierges de toute installation.

Emissions de gaz à effet de serre par habitant pour certains pays 
industrialisés (exprimées en tonnes d’equivalent-CO2)
Source: Turton (2004) - Source: State of the environment

Emissions totales (directes et indirectes) de gaz à effet de serre en Australie en 2006. Source : National Inventory by Economical Sector 2006

Contribution à l’effet de serre

La contribution de l'Australie aux émissions globales de gaz à effet de serre n’atteint qu’environ 1,5 %, mais, si les émissions sont exprimées par habitant, l’Australie est en tête du peloton.

Bien que les mines occupent moins de 0,02 % du territoire australien, le secteur minier est responsable de 8,4 % des émissions de gaz à effet de serre du pays.

Ces chiffres sont plus graves dans l'état de Western Australia où l'exploitation minière est un des piliers de l’économie. En 2002, le secteur minier et d’exploitation des ressources émettait environ 17,5 % de la totalité des gaz à effet de serres produits dans l’état. Ces émissions ont été le résultat de l’ouverture de nouvelles mines, de l’agrandissement d’autres et de la mise en exploitation de plates-formes pour l’exploitation de gisements de gaz au large de la côte nord-ouest. 
La plupart des émissions de cet état (74 % en 2004) proviennent du secteur de l’énergie - qui inclut un grand nombre d'industries gourmandes en énergie et liées à l'exploitation minière et d’autres ressources : le pétrole et le gaz, les minéraux, le raffinement de la bauxite, la production de fer et d'acier. Les émissions du secteur de l'énergie ont augmenté de 58 % entre 1990 et 2005.

Dans le futur, on s’attend à ce que ces secteurs poursuivent leur croissance. En conséquence, la contribution de l'exploitation minière aux émissions de gaz à effet de serre va probablement augmenter dans les prochaines années et ce, malgré la politique gouvernementale australienne de réduction de ces émissions de gaz à effet de serre.

Sources
Australia's Identified Mineral Resources 2008 (AIMR 2008)
Year Book Australia, 2005 - 100 years of change in Australian industry
Minerals industry factsheet , Australian Bureau of Agricultural and Resources Economics, 2007
National Land Use Summary Statistics 2001/2002
National inventory by economic sector (2006)
Australian mineral statistics (quarterly) June 08
State of the environment, Western Australia, report 2007
HSC CSU Earth and Environmental Science

Liens
Sunrise Dam Goldmine (NASA Earth Observatory) “Super Pit” Mine, Kalgoorlie, Western Australia (NASA Earth Observatory)