PROBA-V

Vous êtes ici

PROBA-V est un microsatellite ESA de la filière PROBA (Project for On-Board Autonomy, où V est l'abréviation de VEGETATION). Il a été développé principalement par un consortium belge (Qinetiq Space, OIP, VITO) avec une petite contribution notamment du Luxembourg et du Canada via le programme GSTP de l'ESA.

A follow-up to the 17-year SPOT-VEGETATION mission

PROBA-V a été initié par la Belgique en tant que mission 'gap-filler' entre les missions françaises SPOT VEGETATION à bord des satellites SPOT 4 et 5 et les missions Sentinel 3 de l'ESA. Il a été conçu pour garantir à la communauté scientifique la continuité de fourniture de données journalières sur la végétation globale. Ces données sont utilisées pour des applications telles que les évaluations de l'impact des changements climatiques, la gestion des ressources en eau, la déforestation, le contrôle agricole et la sécurité alimentaire.

Les canaux spectraux de PROBA-V sont dès lors similaires à ceux de l'instrument SPOT VEGETATION. Toutefois, grâce aux évolutions technologiques réalisées depuis le lancement de SPOT-VEGETATION en 1998, la résolution spatiale de PROBA-V a été améliorée, passant de 1 km à 100 m. 

PROBA-V a été lancé le 7 mai 2013 et devrait être exploité jusqu'à la fin de l'année 2019. Les opérations du satellite sont gérées conjointement par le Programme Earthwatch de l'ESA et par le programme belge CVB.

Les données de PROBA-V sont traitées et archivées par le CVB et peuvent être consultées via le Portail de distribution des produits.

Les produits biophysiques dérivés de ces données sont délivrés par le Copernicus Global Land Service.