GARVAL: Une carte des jardins validée par les citoyens

Vous êtes ici

#STEREO , #Webstory , #Milieux urbains , #Biodiversité , #Science citoyenne

Publié le 15 octobre 2021

Les jardins privés sont des espaces verts d'une importance capitale tant pour la biodiversité que pour le bien-être des habitants. Ils occupent par exemple près de 10% de la superficie totale de la Flandre.

Du fait de leur caractère privé, les administrations soucieuses de promouvoir des politiques plus vertes, ne disposaient que d'informations lacunaires concernant les superficies des jardins, leur répartition ou leur composition.

L'équipe du projet STEREO GARMON s'est penchée sur ce sujet et a pu, grâce à plusieurs types de données satellitaires et aériennes, dresser une carte des jardins, reprenant l'étendue, la composition et la configuration du complexe de jardins pour l'ensemble du territoire de la Flandre.

Les sciences participatives en appui

Un projet STEREO connexe (de type Dissemination and Support), le projet GARVAL, vient de s'achever. Son objectif principal ? Evaluer si la carte des jardins développée par GARMON peut être validée par les citoyens eux-mêmes, en introduisant via une plateforme d'échange collaborative, les informations qu'ils ont recueillies à propos de leur propre jardin.

L'équipe du projet a donc développé un outil comprenant un module de dessin permettant aux utilisateurs de dessiner les contours de leur jardin ainsi que de délimiter des polygones d'éléments du jardin (herbe, arbuste, arbre, pavage, piscine par exemple) et ont lancé le projet " Je tuin intekenen en vergelijken" sur la plateforme de sciences participatives MinjTuinlab.

Ce projet a été accueilli avec enthousiasme puisque fin septembre, les périmètres de plus de 10 000 jardins avaient déjà été enregistrés et pour plus de 1100 jardins, tous les éléments composant les jardins avaient été numérisés.

Les informations collectées (polygones des contours des jardins et composantes des jardins) ont été extraites de la base de données de MijnTuinlab et utilisées pour analyser la précision des cartes de parcelles de jardins et d'inventaires de jardins crées par GARMON.

Des cartes utiles aux administrations

Les résultats sont très positifs : le pourcentage d'exactitude de la carte parcellaire a été estimé à 96,5 % et la précision des inventaires s'est révélée également assez élevée. De plus, les conclusions de l'analyse détaillée de la comparaison font ressortir plusieurs éléments qui vont permettre à l'équipe d'affiner leur méthode et de produire des cartes encore plus détaillées.

Les précieuses informations dérivées de ces 2 projets constituent une base solide pour l'élaboration des politiques publiques en Flandre ainsi que pour plusieurs projets scientifiques (Leuven.cool ou Curieuzeneuzen par exemple). Les statistiques dérivées de la carte des jardins ont d'ailleurs d'ores et déjà été désignées comme statistiques officielles du gouvernement flamand en matière de jardins. De plus, la ville de Louvain, en collaboration avec l'ONG Leuven2030, prévoit d'utiliser la carte des jardins comme base de calcul de l'indice BAF (Biotope Area Factor), indicateur de la valeur écologique des parcelles, dans le cadre du suivi de la durabilité. Les administrations bruxelloises ont également exprimé leur intérêt dans l'approche GARMONVAL.

Le projet "Je tuin intekenen en vergelijken" continue donc, si vous habitez en Flandre et que vous avez un jardin, n'hésitez pas à participer !

Je tuin intekenen en vergelijken

Plus d'infos

GARMON: Cartographie et caractérisation des jardins par télédétection