Journée internationale de la diversité biologique

Vous êtes ici

#STEREO , #Biodiversité

Publié le 21 mai 2021

Ce 22 mai, nous célébrons la journée internationale de la biodiversité. Le slogan de cette année 2021, 'Nous faisons partie de la solution', nous rappelle à tous le rôle que nous avons à jouer pour arriver ensemble à protéger la nature, restaurer les écosystèmes et parvenir à un équilibre dans notre relation avec la planète. Nous avons beaucoup à y gagner. En inversant le processus de perte de biodiversité, nous pourrons améliorer la santé des populations, assurer un développement durable et faire face à l’urgence climatique.

C'est la combinaison des formes de vie et leurs interactions les unes avec les autres et avec le reste de l'environnement qui a fait de la Terre un endroit unique et habitable pour les humains. La biodiversité offre un grand nombre de biens et services qui soutiennent notre vie. Or, la diversité biologique décline à un rythme sans précédent, dans un contexte de pressions croissantes. Nous épuisons les ressources plus vite que la nature ne peut les reconstituer.

À mesure que nous empiétons sur la nature et que nous épuisons les habitats vitaux, le nombre d’espèces en danger ne cesse de croître. L’humanité et l’avenir que nous voulons ne sont pas à l’abri.

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres (2020)

Environ 60 % de toutes les maladies infectieuses chez l'homme sont des zoonoses, c'est-à-dire qu'elles nous parviennent par l'intermédiaire des animaux. Parmi les zoonoses apparues ou réapparues récemment on peut citer le virus Ebola, la grippe aviaire, le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS), le virus Nipah, la fièvre de la vallée du Rift, le syndrome respiratoire aigu soudain (SRAS), le virus du Nil occidental, la maladie virale de Zika et, maintenant, le coronavirus.

Les altérations des écosystèmes par l'activité humaine font clairement partie des facteurs responsables de l'émergence des zoonoses. La pandémie qui a tant chamboulé nos vies depuis maintenant plus d'un an est selon Inger Andersen, la directeur du Programme pour l’Environnement des Nations Unies, un avertissement. Pour y faire face et se protéger contre les futures menaces mondiales, nous devons prendre toutes les mesures pour assurer une gestion saine des déchets médicaux et chimiques dangereux, une intendance solide et mondiale de la nature et de la biodiversité et un engagement clair à reconstruire en mieux, à créer des emplois verts et à faciliter la transition vers des économies neutres en carbone sont nécessaires. L'humanité dépend des mesures prises dès maintenant pour assurer un avenir résistant et durable.


A l'occasion de cette journée, nous vous invitons à (re)découvrir les projets STEREO qui ont un lien direct avec la préservation de la biodiversité:

GARMON: Cartographie et caractérisation des jardins par télédétection

HIWET : Des images satellitaires pour suivre la végétation des zones humides

Biodiversité menacée par des espèces invasives: INPLANT a mené l’enquête

REFORCHA: Des données spatiales pour préserver la vie

MAMAFOREST: la gestion des mangroves grâce aux satellites

DIARS: des images contre les plantes invasives