Introduction

Vous êtes ici

Sommaire

Petit guide de la télédétection - Introduction

 

Qu’est-ce que la télédétection ?

La télédétection est une notion extrêmement large. A titre d'exemple, par trois de nos cinq sens, nous faisons continuellement de la télédétection et socialement, c’est une bonne chose ! La vue, l’ouïe et l’odorat nous permettent d’obtenir toute une série d’informations sur notre environnement, de les analyser en temps réel, de les évaluer et de choisir les comportements qui nous semblent les plus adéquats par rapport à la situation observée.

Une bonne vue, une bonne ouïe, un bon odorat sont évidemment nécessaires pour obtenir l’information la plus fiable possible, sans trop la déformer (en terme de télédétection, on parlera de sensibilité et de convolution par le détecteur du signal émis par la scène).

Vient ensuite la phase d’analyse et de segmentation de l’information : Quelle est la couleur de cet objet ? Quelle est sa forme ? Quel est ce bruit derrière la porte ? Est-ce que cela sent le brûlé ? Toutes ces informations, nous les comparons à ce que nous avons déjà vécu, soit une réelle base de donnée d’apprentissage afin de les analyser au mieux en fonction de notre connaissance à priori de l’environnement.

Et vient enfin la difficile problématique du choix de l’action à prendre : Qu’est-ce que je fais si ça sent le brûlé ? Est ce que je m’en vais en courant en hurlant au feu ou est-ce que je brandis le tuyau d’arrosage ?

La télédétection est une technique permettant d'obtenir de l'information sur des objets en analysant des données collectées par des instruments n'étant pas en contact direct avec ces objets.

La télédétection permet d’observer et d’analyser des propriétés de la surface de la Terre à distance. Dans la pratique, le terme télédétection est réservé à l’observation de la Terre au moyen d’instruments embarqués à bord de satellite, d’avions, de drones ou de toute autre plateforme aéroportée.

Grâce aux capteurs embarqués, il est possible d’enregistrer des rayonnements énergétiques réfléchis ou émis par la Terre. Cette énergie provient du Soleil ou est émise par le capteur lui-même (cas des radars).

Les capteurs utilisés permettent bien sûr une observation dans le domaine du visible, comme le ferait notre œil, mais aussi dans d’autres domaines du spectre électromagnétique, élargissant par là le champ des propriétés observables.

Ainsi, il est possible de distinguer par exemple la végétation arborée de la végétation herbacée, différentes cultures en champs, diverses formes de bâti, d’estimer l’humidité du sol, de suivre l’état phénologique des plantes, de détecter des dégazages illégaux en mer ou de mesurer des mouvements de terrain.

Les applications de la télédétection sont très diverses : météorologie, océanographie, climatologie, gestion des territoires, sécurité alimentaire, monitoring de l’environnement marin et terrestre, de la biodiversité, des déforestations... Une des plus remarquables est la gestion de l’aide humanitaire lors de catastrophes naturelles (inondations, tremblements de terre, glissements de terrains, éruptions volcaniques...).

Plus généralement, la télédétection peut rendre compte des modifications de la surface terrestre (érosion, urbanisation, retrait de glaciers) au cours d’une certaine période. Grâce à des technologies, comme le RADAR ou le LiDAR, il est même possible de reconstruire la topographie d’un site de manière extrêmement précise ou de mesurer les déformations du sol au cours du temps.

De la longue vue à la dernière application cartographique 3D, l’homme a toujours cherché à augmenter sa capacité à percevoir son environnement pour comprendre, analyser, faire des choix et agir. La technologie aidant, nous pouvons depuis quelques décennies déjà observer notre planète à distance et faire donc de la télédétection.