Exposition Imaging the World's forests

Vous êtes ici

Une exposition itinérante qui vise à montrer l'apport des images satellitaires à une meilleure gestion et à la préservation des forêts de notre planète.

Cette exposition itinérante a été réalisée conjointement par la Politique scientifique fédérale, le Earth and Life institute de l’Université catholique de Louvain et l’Institut flamand pour la recherche technologique (VITO) à l’occasion de l’année internationale des forêts 2011. Son objectif est de montrer l’utilité de l’observation de la Terre par satellite pour la gestion et la préservation des forêts du monde.

Carte des forêts du monde

L’image est une classification des forêts produite à partir d’images SPOT VEGETATION récoltées pendant 10 ans (2000 - 2010). Cette classification est l’un des résultats d’une étude financée par la Politique scientifique, visant à caractériser, quantifier et prévoir la dynamique de la végétation à l’échelle globale, sur base de longues séries temporelles d’images satellites. Cette étude s’inscrit dans le contexte du programme REDD (Réduction des émissions résultant du déboisement et la dégradation des forêts). Sept grands types de forêts peuvent être discernés

Dossier à imprimer

Les forêts dans le monde

En 2010, les forêts occupaient plus de 4 milliards d’ha, c'est à dire près d'un tiers des terres émergées de la planète. 300 millions de personnes y vivent mais plus d'un quart de la population mondiale, soit 1,6 milliards de personnes, dépend des ressources forestières pour sa subsistance. 

Qu'est-ce qu'une forêt ?
L’Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO) définit les forêts comme des terres occupant une superficie de plus de 0,5 hectare (5000 m2) avec des arbres atteignant une hauteur supérieure à 5 mètres et un couvert forestier de plus de 10 %, ou avec des arbres capables de remplir ces critères.

Les forêts primaires sont des forêts formées d’espèces indigènes où aucune trace d’activité humaine n’est clairement visible et où les processus écologiques ne sont pas sensiblement perturbés.

Intérêt pour l'homme

Plus de la moitié des forêts du monde sont principalement affectées à la production de bois et de produits forestiers non ligneux. A côté de l’exploitation du bois à des fins industrielles (construction, production de pâte à papier…), les forêts permettent la survie de nombreuses populations souvent démunies en leur fournissant du bois de chauffage, mais également des aliments (fruits, miel, baies, champignons, gibier…), du fourrage, des plantes médicinales, des résines…

Intérêt écologique

Les forêts n’assurent pas seulement une fonction économique et sociale ; leur rôle écologique est fondamental. Les forêts offrent des habitats très divers aux végétaux, animaux et microorganismes. Elles sont ainsi les plus importantes réserves de diversité biologique du monde puisqu’elles abritent 80 % des espèces terrestres.

Intérêt environnemental

Les forêts jouent également un rôle crucial dans la régulation du climat. Les écosystèmes forestiers (y compris la biomasse, le bois mort et le sol) "séquestrent" plus de 650 milliards de tonnes de carbone, soit plus que la totalité du carbone présent dans l’atmosphère.

Répartition des forêts (chiffres de 2010)

  Superficie des forêts en 2010
(1000 ha)
% des forêts mondiales % de superficie totale occupée par les forêts % de forêts répertoriées comme forêts primaires Pays ayant le plus de forêts Taux annuel de dé(re)forestation
2000-2010
(1000 ha)
Taux annuel de dé(re)forestation
1990-2000
(1000 ha)

Afrique

674 419

16

23

10

Republique dém. du Congo, Soudan

- 3 414

- 4 067

Asie

592 512

14

19

19

Chine, Indonesie

+ 2 235

- 595

Océanie

191 384

5

23

Australie

- 700

- 41

Europe (hors Féd. de Russie)

195 911

5

34

3

 

+ 694

+ 845

Fédération de Russie

809 090

19

49

23

 

- 18

+ 32

Amérique latine et Caraïbes

890 782

21

49

75

Brésil, Perou, Colombie

- 4 195

- 4 534

Proche Orient

122 327

3

6

14

 

+ 90

- 518

Amérique du Nord

678 958

16

34

41

Canada, USA

+ 188

+ 32

Monde

4 155 383

 

 

 

 

- 5 120

- 8 846

Les 5 pays les mieux dotés en forêts (en gras) comptent pour plus de la moitié de la superficie forestière mondiale.

Note: depuis 2010, la superficie totale des forêts a continué à baisser. En 2015, elle avait atteint  399 991 000 ha (Source: Banque mondiale).

La déforestation

5,2 millions d’hectares par an (à peu près à la taille du Costa Rica) : c’est la perte nette de forêts au niveau mondial entre 2000 et 2010.

Même si ce chiffre est alarmant, il reflète un net progrès par rapport à la décennie précédente (8,9 millions ha/an). Ce progrès découle de la combinaison de deux paramètres :

  • la diminution du taux de déforestation volontaire et de perte de forêts due à des causes naturelles. Au niveau mondial, le taux est passé de 16 millions d’ha par an dans les années 90 à environ 13 millions d’ha par an au cours de la décennie écoulée.
  • l’augmentation considérable de la superficie de nouvelles forêts par plantation ou semis et l’expansion naturelle des forêts existantes, grâce notamment à la mise en place de politiques et réglementations forestières.

Ces deux paramètres présentent néanmoins de fortes disparités régionales. La perte de forêts résulte essentiellement de la conversion des forêts tropicales en terres agricoles en Amérique du Sud et en Afrique. Il faut également souligner les pertes importantes enregistrées en Australie et dues aux incendies consécutifs à de graves sécheresses.

Les gains ont, par contre, été enregistrés en majorité dans les zones tempérées et boréales, ainsi qu’en Asie de l’Est: au Vietnam, en Inde, mais surtout en Chine où des programmes de boisement à grande échelle ont permis une augmentation de la superficie forestière de 3 millions d’hectares par an depuis 2000.

 

Les forêts et les satellites

Les avions ou les satellites peuvent embarquer des capteurs capables d’enregistrer les rayonnements émis ou réfléchis par la surface de la Terre, dans différentes gammes de longueurs d’onde.

Les chercheurs utilisent ces données pour en savoir plus sur l’étendue, la composition, la structure ou l’état sanitaire de la forêt.

Certains capteurs livrent des images peu précises (à faible résolution spatiale), mais qui couvrent de très grandes zones et sont délivrées à une fréquence élevée. Les images SPOT VEGETATION par exemple, n’ont une résolution que de 1 km mais elles couvrent quasiment l’ensemble de la surface terrestre en un jour. Elles sont utilisées pour étudier des phénomènes à l’échelle globale : sécheresses, déforestation, feux de forêt, variations saisonnières de la végétation…

Les images à haute résolution sont plus précises mais couvrent de moins grandes surfaces. Elles permettent, au niveau par exemple d'un quartier urbain ou d'une plantation, de cartographier les différentes espèces, d’identifier des variations du couvert végétal ou d'extraire des informations relatives à l’état sanitaire des arbres.